Les expériences schizophrémque et mélancolique impliquent —in statu detrahendi — différents niveaux du soi. La dépersonnalisation schizophrénique révèle le plus profond niveau de la conscience de soi, le niveau pré-réflexif — le soi comme dimension tacite de ce qui est donné en première personne. Ceci implique dans la schizophrénie de faire l’expérience d’une forme dualiste cartésienne de l’existence dans laquelle une conscience de soi noétique désincarnée se substitue à la conscience de soi incorporée La dépersonnalisation mélancolique met en lumière l’identité narrative, le soi en tant que produit de la conception de soi-même dans une certaine direction. Une dialectique anormale de l’identité narrative est le noyau du type d’existence mélancolique, une manière d’exister en accord avec une perspective finie d’ouverture au monde. Les épisodes mélancoliques aigus surviennent quand la personne mélancolique ne peut pas échapper à la demande d’identité comme processus dialectique en se restreignant à être-le-même et en évitant l’altérité en soi-même.

Le soi vulnérable: Identité, ipséité et depersonnalisation dans la mélancolie et dans la schizophrénie / STANGHELLINI, Giovanni. - In: PETRONIAN SOCIETY NEWSLETTER. - ISSN 1552-2075. - 2(5):(2004), pp. 38-45. [10.1007/BF03027597]

Le soi vulnérable: Identité, ipséité et depersonnalisation dans la mélancolie et dans la schizophrénie

STANGHELLINI, Giovanni
2004

Abstract

Les expériences schizophrémque et mélancolique impliquent —in statu detrahendi — différents niveaux du soi. La dépersonnalisation schizophrénique révèle le plus profond niveau de la conscience de soi, le niveau pré-réflexif — le soi comme dimension tacite de ce qui est donné en première personne. Ceci implique dans la schizophrénie de faire l’expérience d’une forme dualiste cartésienne de l’existence dans laquelle une conscience de soi noétique désincarnée se substitue à la conscience de soi incorporée La dépersonnalisation mélancolique met en lumière l’identité narrative, le soi en tant que produit de la conception de soi-même dans une certaine direction. Une dialectique anormale de l’identité narrative est le noyau du type d’existence mélancolique, une manière d’exister en accord avec une perspective finie d’ouverture au monde. Les épisodes mélancoliques aigus surviennent quand la personne mélancolique ne peut pas échapper à la demande d’identité comme processus dialectique en se restreignant à être-le-même et en évitant l’altérité en soi-même.
2(5)
38
45
STANGHELLINI, Giovanni
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in FLORE sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/2158/1284704
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact