Ferdinando Camon, "Le silence des campagnes. Modestes constats en vers", traduit de l'italien et postfacé par P. Dyerval Angelini, Paris, Gallimard, 2003.